La personnalisation de textile se situe à la frontière de différentes compétences et peut être considérée comme une activité artisanale ou bien industrielle.

Notre activité se situe à cheval entre ces deux dénominations. Elle est artisanale car nous cherchons toujours à innover avec nos moyens, à tester, à développer des compétences croisées, mais également industrielle car elle requiert l’utilisation de machines complexes et couteuses qui permettent de réaliser de grandes productions de qualité.

Découvrez un peu plus en détail les principales techniques que notre atelier pratique couramment.

La sérigraphie

La sérigraphie est une technique ancienne qui a été inventée en Chine au Xème siècle. Elle utilisée à l’origine des écrans de soie pour réaliser des inscriptions sur différents supports.

Au début du XXème siècle, elle se démocratisa d’abord aux États-Unis puis partout dans le monde.

Cette technique utilise des écrans de nylon sur lesquelles on vient réaliser des pochoirs qui permettent de réaliser des impressions précises, en grandes séries, sur un nombre de supports aussi grand que les types d’encres sont nombreux.

Les avantages de cette technique sont le coût qui est faible quand les quantités sont suffisantes, l’excellente tenue des encres, l’intensité des couleurs et la possibilité de recréer des pantones.

Cette technique n’est cependant pas adaptée aux petites séries ou à la reproduction de visuels de type photographiques. De nombreux rendus sont possibles comme par exemple l’impression rongeante, les couleurs fluo ou métalliques, les impressions réfléchissantes...

Les avantages de cette technique sont le coût qui est faible quand les quantités sont suffisantes, l’excellente tenue des encres, l’intensité des couleurs et la possibilité de recréer des pantones.

L’impression numérique textile ou DTG

Cette technique existe depuis les années 2000 et a énormément évoluée ces dix dernières années. Elle permet de recréer des visuels sans limites de couleurs et en petite ou moyenne séries. Elle est donc très complémentaire de la sérigraphie.

Les impressions sont plus complexes sur les textiles foncés car un prétraitement doit être appliqué sur le textile avant l’impression d’encre blanche, et sans quoi les impressions ne sont possibles que sur textile de couleur claire.

Nous sommes équipés des meilleures machines disponibles sur le marché, qui permettent d’obtenir de magnifiques impressions sur textile foncé, avec une excellente résistance au lavage, et à des coûts adaptés à la production en série.

Il est cependant nécessaire de comprendre que les impressions sont lentes et nécessitent un travail graphique important et donc les toutes petites séries seront relativement plus chères.

L’impression est meilleure sur les supports de qualité principalement composés de coton.

 

Le Flocage 

Le flocage est un terme « fourre-tout » dans le domaine de l’impression textile. Il désigne un ensemble de techniques qui permettent de marquer les vêtements à l’aider d’un transfert par une presse à chaud.

Le flex est la technique certainement la plus connue, qui consiste à venir découper un rouleau de vinyle de couleur à l’aide d’une machine numérique. Il faut manuellement «écheniller » le visuel, c’est-à-dire enlever à l’aide d’une pince toutes les parties non désirées, c’est un travail fastidieux. Le visuel est ensuite pressé à chaud sur le textile.

Le flex se pose sur quasiment tous les supports et résiste assez bien au lavage, il a cependant tendance à gondoler en sortie de machine et nécessite d’être repassé par l’envers pour retrouver une belle forme. Le flex a un touché lisse et légèrement brillant. Le flock est le cousin du flex, mais avec un touché velours. Il existe également le Flex Quadri ou Flocage quadri qui permet d’imprimer un flex blanc ce qui permet de ne plus avoir de limites de couleurs.

Il existe également le transfert sérigraphique. Il consiste à l’impression en sérigraphie sur un support polyester ou papier, à laquelle on vient apposer une couche de colle afin de pouvoir le transférer à chaud par la suite. Cette technique peut être couplée à l’impression laser pour recréer des visuels Quadri.

La sublimation est encore une autre technique de flocage qui permet de transférer des visuels sur des supports en polyester blanc sans aucun toucher et de manière indélébile. Elle souvent utilisée pour l’impression de mugs ou de vêtements de sport.

 

La Broderie

La broderie est une technique très ancienne qui consiste à créer des motifs à l’aide de fil de couture. Elle peut se faire à la main ou dans notre cas à l’aide de machines numériques.

Ces machines nécessitent une programmation particulière qui est confiée à des experts : ils doivent convertir les visuels en fichiers de broderie. À l’exception de certaines polices, cette étape est indispensable et payante, mais elle est incluse dans nos tarifs de broderie.

La broderie peut se pratiquer sur un très grand nombre de supports et de matières mais a également des contraintes : le textile doit être tendu à l’aide d’un système de cadres en deux parties, une partie étant à l’intérieur du textile. Cette tension nécessaire peut rendre des endroits inaccessibles comme certaines manches ou bien obliger à condamner des poches par exemple.

Certains vêtements peuvent être complexes à broder en raison de leur fragilité. C’est le cas du tee-shirt par exemple, qui n’aime pas les grosses broderies trop remplies. Si vous avez un doute sur votre projet, n’hésitez pas à nous poser la question sur la page contact.